Dernières nouvelles :

Image

Alliance Groupe Banque Populaire AMICA – FIEV ..

Alliance Groupe Banque Populaire AMICA – FIEV ..

Le 09-10-2017 à 09:37:44

Dans le cadre du plan d’accélération industrielle déployé, d’une manière générale, par le ministère de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, et particulièrement en matière de mise en place des écosystèmes automobiles, deux conventions de partenariat élaborées sous le thème « Agir pour le développement des écosystèmes automobiles », et portant sur le soutien et l’accompagnement des opérateurs de ce secteur , ont été signées, mercredi 4 octobre courant à l’hôtel Royal Tulip à Tanger, en présence du ministre de tutelle, Moulay Hafid El Alami, par Mohamed Benchaaboun, président du Groupe Banque Populaire, avec, d’une part, Hakim Abdelmoumen, président de l’Association marocaine pour l'industrie et le commerce de l’automobile (AMICA) et d’autre part, avec Jacques Mauge, président de la Fédération des Industries des Equipements pour Véhicules (FIEV).

En vertu de ces conventions, la Banque Populaire s’engage à apporter des réponses concrètes aux besoins des professionnels du secteur automobile au Maroc. Elle offre un financement approprié pour promouvoir les écosystèmes du secteur.

L’opération fait aussi partie de l’offre proposée pour faciliter l’installation et le développement d’entreprises, notamment des PME (Petites et moyennes entreprises) dans l’objectif de relever le taux d’intégration et les opportunités d’affaires dans le secteur automobile.

Ont pris part à cette rencontre présidée par le ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie numérique, Moulay Hafid El Alami, outre les partenaires de cette alliance, une pléiade d’opérateurs économiques représentant notamment les constructeurs et les équipementiers du secteur, des entrepreneurs évoluant dans des domaines parallèles, des banquiers, des experts économiques et juridiques, des représentants de la ville et de la région dont le maire de Tanger, Mohamed Bachir Abdellaoui, le président de la chambre de commerce, d’industrie et de services de la wilaya de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Omar Moro, le directeur du centre régional d’investissement à Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Omar Chraïbi, ainsi que plusieurs personnalités représentant la société civile et le monde des affaires.

Les deux conventions de partenariat devraient donc permettre aux Petites et Moyennes entreprises (PME) de rejoindre le secteur automobile et d’accompagner les écosystèmes automobiles, sachant qu’un écosystème industriel est un regroupement de leaders industriels et de PME dans une zone industrielle dédiée visant à constituer de véritables filières technologiques, autour de programmes ciblés de coopération aboutissant à des contrats de fourniture de long-terme et des transferts technologiques.

Acte de signature de deux conventions par Mohamed Benchaaboun, Président du Groupe
Banque Populaire (au centre), avec, d’une part, Hakim Abdelmoumen, Président de l’Association
marocaine pour l'industrie et le commerce de l’automobile (AMICA)(à dr),et d’autre part,avec
Jacques Mauge, président de la Fédération des Industries des Equipements pour Véhicules (FIEV)(à g)
Photo : Hammouda

La première convention liant le Groupe Banque populaire à l’AMICA, vise à étendre l’offre de services d’un précédent accord « Automotive clusters banque populaire », signé en juillet 2015, par l’intégration d’une offre dédiée au renforcement des fonds propres.

Ce nouveau partenariat permettra aussi aux PME de rejoindre le secteur automobile, à travers la mise en place d’une plateforme spécifique pour accompagner leurs différents projets jusqu’à leur aboutissement, et à soutenir les écosystèmes automobiles, à travers la mise en place de nouveaux outils, tels que le leasing en devises et le financement des Joint-Ventures (JV).

La deuxième convention Banque Populaire-FIEV s’assigne pour objectifs de matérialiser la plateforme d’accompagnement des PME et de promouvoir les partenariats entre les entreprises marocaines et leurs homologues étrangères.

Dans une allocution prononcée à l’ouverture des travaux, le ministre de l'Industrie, de l'Investissement, du Commerce et de l'Économie numérique s’est félicité de ce nouveaux pas franchi par l’industrie marocaine grâce, dira-t-il, à l’initiative du Groupe Banque populaire, ce qui représente un signe fort pour l’évolution du secteur automobile.

« Le secteur industriel qui constitue désormais l’épine dorsale du Maroc intéresse aujourd’hui de plus en plus d’investisseurs nationaux et étrangers, encouragés par des conditions économiques favorables, une main d’œuvre performante et d’importantes infrastructures de base réalisées en un temps record à travers le royaume dont la construction ou le réaménagement de 15 aéroports d’une dimension internationale, 1500 km d’autoroutes, et le méga-port Tanger Med qui répond à sa vocation de plateforme stratégique à l’entrée du détroit de Gibraltar » a affirmé Moulay Hafid El Alami, soulignant la grande portée économique du secteur automobile se matérialisant à travers l’usine Renault de Melloussa, PSA de Kénitra, Somaca à Casablanca ainsi que les équipementiers de plus en plus nombreux qui foisonnent autour de ces trusts industriels spécifiques à l’automobile.


Interventions du ministre de l'Industrie, de l'Investissement, du Commerceet de l'Économie numérique,
Moulay Hafid El Alami, et du Président du Groupe Banque Populaire, Mohamed Benchaaboun, devant une nombreuse assistance.
Photo : Hammouda

« Cette filière est, à ce stade, le plus grand succès de la politique industrielle marocaine en matière d’écosystèmes. Plus de 150 équipementiers se sont implantés au Maroc, principalement à Tanger autour de Renault, mais également à Casablanca et Kenitra. Le secteur automobile est, depuis 2014, le premier poste à l’export du Maroc avec 24.4% des exportations en 2016 » a indiqué le ministre soulignant que le Plan d’accélération industrielle 2014-2020 a introduit une approche nouvelle fondée sur la mise en place d’écosystèmes industriels. Il s’agit d’un chantier phare de la nouvelle stratégie industrielle qui vise à améliorer l’intégration sectorielle, à démultiplier les investissements et à assurer une montée en valeur du secteur industriel en favorisant l’établissement de partenariats stratégiques comme ceux qui sont signés aujourd’hui» a expliqué Moulay Hafid El Alami, précisant qu’il s’agit plus concrètement de fédérer des groupes d’entreprises autour de «locomotives» porteuses de projets d’écosystèmes. Ces locomotives peuvent être des leaders industriels nationaux, des groupements professionnels ou encore des investisseurs étrangers. Les écosystèmes tendent aussi à faire de l’industrie un pourvoyeur d’emplois majeur, notamment pour les jeunes.

Le ministre a ensuite donné des statistiques encourageantes annonçant, entre autres, que l’industrie automobile a réalisé en 2016, quelque 60 milliards de dirhams à l’export faisant de ce secteur le premier exportateur du royaume. Si l’on ajoute les engagements d’achat de Renault et de PSA, d’un montant d’environ 40 MMDH, le chiffre d’affaires à l’export franchira en 2020 la barre des 100 milliards de dirhams, dont 65 MMDH de valeur ajoutée marocaine, grâce à un taux d’intégration de 65%.

« C’est une première historique » a conclu Moulay Hafid El Alami.
Le Président du Groupe Banque Populaire qui constitue désormais un acteur économique panafricain, a, quant à lui, tenu à féliciter le ministre pour son magistral état des lieux du secteur industriel automobile et son implication personnelle dans la mise en route des divers écosystèmes introduits différentes filières.

«Nous sommes rassemblés aujourd’hui pour agir ensemble dans le développement des écosystèmes automobiles avec un objectif de mutualisation tendant à mettre les moyens nécessaires à la disposition des opérateurs animés par une volonté de créer une valeur ajoutée et multiplier l’emploi dans le secteur » a indiqué le Président Mohamed Benchaaboun, énumérant six régions concernées à travers le royaume et confirmant la ferme volonté de son institution d’accompagner les PME à intégrer les filières de l’automobile à travers une plateforme spécifique.

«Les enjeux importants du secteur ont motivé le Groupe Banque Populaire à répondre très vite à l’appel des opérateurs du secteur automobile en leur proposant une offre large et en complète adéquation avec leurs attentes » a expliqué le Président du Groupe Banque Populaire qui a saisi l’occasion pour annoncer l’inauguration officielle du siège de la «Chaâbi international bank offshore » dans la zone logistique de Tanger Free Zone (TFZ). La cérémonie inaugurale a effectivement eu lieu le jour même en milieu d’après-midi.
Pour le président de la Fédération des Industries des Equipements pour Véhicules (FIEV), le secteur automobile est très riche au Maroc, par le fait qu’il intéresse des constructeurs et de nombreux équipementiers de renommée internationale.

«Ce qu’il y a de remarquable, c’est que ce secteur crée des opportunités illimitées qui expliquent le partenariat que nous tissons aujourd’hui dans le but de développer davantage ce secteur très porteur » a indiqué le Président Jacques Mauge, insistant sur le respect des engagements des différentes parties et une implication de l’Etat afin d’assurer une réussite du projet.

Deux panels-questions-réponses Photo : Hammouda

La Fédération des industries des équipements pour véhicules (FIEV) est l'organisation professionnelle des équipementiers automobile. Elle a pour objet de représenter les entreprises membres, aussi bien auprès des pouvoirs publics que des secteurs clients. Elle est le porte-parole de l'industrie équipementière sur les thèmes où l'intérêt commun est engagé.

Le Président de l’Association Marocaine pour l’Industrie et la construction Automobile, (AMICA) a, quant à lui, salué l’initiative du Groupe Banque Populaire qu’il a qualifiée de particulièrement attractive, s’engageant au nom de son association à respecter les clauses de la convention signée.

Citant l’exemple d’un entrepreneur marocain qui a bénéficié de ce genre de partenariat avec le Groupe Banque populaire, ,le président Hakim Abdelmoumen a rapporté que cet opérateur qui est parti de rien, traite aujourd’hui dans le cadre de marchés à l’étranger.

« Les statistiques du secteur automobile au Maroc sont convaincants et constituent la preuve que ce secteur est porteur de valeur ajoutée », estime le président de l’AMICA, ajoutant que les donneurs d’ordre s’implantent désormais en écosystème, à l’exemple des Groupes Renault et PSA qui sont des leaders de cette stratégie, a-t-il conclu.

Fondée en 1974, l’Association Marocaine pour l’Industrie et la construction Automobile, AMICA, accompli la mission d’interface entre ses membres et les départements ministériels concernés par le secteur, ainsi que tout autre opérateur économique et institutionnel agissant dans les domaines liés à l’amélioration de la compétitivité, le développement de la formation, la promotion des exportations, le transfert des technologies, l’accueil des investissements.

Le programme de la rencontre prévoyait aussi deux panels-questions-réponses, le premier développant le thème « Quelles opportunités pour les investisseurs dans le secteur de l’automobile au Maroc », et le second axé sur les « Dispositif et mécanismes d’accompagnement des opérateurs marocains souhaitant investir dans le secteur automobile».

L’après-midi était consacré à des rencontres Business B to B avec les opérateurs marocains et leurs homologues étrangers.
PH : Hamouda






Partager ceci :
Par : Administrateur
Total Views
Nombres commentaires :
Add comment